Les 3 mensonges sur la lecture rapide

road-trip-with-raj-o4c2zoVhjSw-unsplash

Imaginez que je vous raconte que Michael Jackson est encore vivant et qu’il se cache avec Bob Marley en France ? Que  la chanteuse Beyonce a des origines bretonnes ? Et pour finir que Thomas Edison a inventé l’ampoule… Quelle histoire croiriez-vous ? Certainement celle du grand inventeur américain. Pourtant, aussi incroyable que cela puisse paraître, il n’y a que la deuxième affirmation qui est vraie 🙃

Comme vous pouvez le voir, il est très facile par manque de connaissances de croire des choses fausses. Ou de considérer comme faux des choses vraies. Un mensonge peut faire le tour de la terre avant même que la vérité ne mette ses chaussures.

Concernant la lecture rapide, c’est exactement la même chose.


Sur les réseaux sociaux, dans le monde littéraire et bien d’autres…la lecture rapide est parfois critiquée. On cherche son point faible, exactement comme le célèbre prince Pâris cherchait le talon du guerrier Achille dans la ville de Troie.

On peut par exemple entendre que les lecteurs rapides font “semblant” de lire. Qu’ils ne retiennent pas le contenu de ce qu’ils lisent. Ce que nous comprenons, car quelqu’un qui lit 10 livres par an, peut difficilement comprendre qu’on puisse lire un livre en une heure.

Si vous n’avez pas encore lu mes précédents articles, je vous rappelle que la lecture rapide est un processus cognitif prodigieux effectué par notre cerveau à une vitesse de 4 à 5 fois supérieure à la normale. En la maîtrisant, vous pourrez lire un livre de 200 à 300 pages en seulement une heure. En vous entrainant, vous pourrez même monter à une vitesse de lecture de 1 000 mots par minute sans diminuer ta compréhension (Idriss, médaille de bronze aux championnats du monde de lecture rapide et mind mapping vous explique comment il a réussi a atteindre cette vitesse de lecture dans cet article).

Quoi ? Ce n’est pas ce qu’on vous a dit ?

Je sais qu’une goutte de mensonge a le pouvoir d’empoisonner un océan de vérité. Je vous propose donc aujourd’hui dans cet article, l’antidote qui va éliminer de votre esprit les trois mensonges principaux sur la lecture rapide !

3 mensonges sur la lecture rapide

 

Mensonge n°1 “Plus on lit vite, moins on mémorise”


Faux ! Mensonge ! Calomnie !

Dans les années 80, une étude a été menée sur trois groupes de lecteurs par A. Garr Cranney. Bruce L. Brown. Dorothy M. Hansen. Dillon K. Inouye, 4 des meilleurs chercheurs de la Brigham Young University, une université dans l’Utah aux Etats- Unis.

  • 5 lecteurs rapides sans aucune connaissance de la discipline ont été placé dans le premier groupe.
  • Ils ont ensuite isolés dans un deuxième groupe 6 autres étudiants diplômés de cette même discipline,
  • Et dans le dernier groupe, on retrouvait 6 lecteurs “normaux” sans diplôme et sans aucune connaissance du sujet.

Chaque membre du groupe devait lire plusieurs chapitres de ce sujet pour ensuite restituer ce qu’ils avaient compris et retenus de leur lecture.

Le résultat du test a été sans appel : Les lecteurs rapides sans aucune compétence dans le domaine ont mieux réussi que les étudiants diplômés… prouvant ainsi qu’une lecture rapide ne modifie pas la compréhension d’un texte et qu’au contraire améliore sa mémorisation.

💡 En résumé, lire rapidement un texte plusieurs fois, permet de mieux comprendre son contenu que si on le lit une seule fois lentement.

 

Mensonge n°2 “Lecture rapide et développement personnel…aucun rapport”


Baliverne ! Sottise ! Sornette !

En septembre 2006, les psychologues Daniel Wegner et Emily Pronin ont mené une étude qu’ils ont publié dans le journal de l’Association for Psychological Science (APS).

L’APS est une association à but non lucratif, mondialement connu. Elle occupe aujourd’hui une place prépondérante dans le progrès psychologique de la sphère de l’enseignement. L’APS effectue de constantes recherche sur l’amélioration du bien être humain. Chaque année, elle octroie de multiples subventions financières et techniques à travers le monde afin d’accélérer le développement des ressources pédagogiques.

Le but de l’étude avait pour objectif de déconstruire les croyances limitantes concernant la lecture rapide en démontrant son impact positif sur la vie de ceux qui la pratique.

Que tu crois que tu peux ou ne peux pas, dans les deux cas tu as raison #CroyancesLimitantes Cliquez pour tweeter

Ils ont alors demandé à un panel de participants composé de lecteurs rapides et de lecteurs normaux, de lire plusieurs textes. Ces textes pouvaient être apaisants, joviales, dépressifs ou sombres. Ils ont ensuite fait passer un questionnaire afin d’évaluer précisément leur humeur, leurs ressentis, leur énergie, leur estime de soi etc.

💡La conclusion de cette recherche minutieuse est étonnante : quel que soit la nature des textes, positifs ou négatifs, il y a une constante : les participants s’estiment, plus créatifs, plus puissants, plus heureux en lisant plus rapidement.

La lecture rapide procurait alors des sensations profondes liées au plaisir, et renforçait par conséquent la confiance, l’énergie et l’estime de soi de celui qui la pratiquait. Une sorte de potion magique préparée par le druide Panoramix de la série de bande dessinée française Astérix ? On n’en est pas loin !

Grâce à cette étude, on peut à juste titre affirmer qu’un enseignement précoce de la lecture rapide dans le milieu scolaire améliorerait l’état d’esprit des élèves en éliminant leur ennui, leur procrastination et leur négativité.

Une participante témoigne des bienfaits que la lecture rapide lui a apporté, je la laisse vous en parler 🙂

Mensonge n°3 “Pour comprendre un texte il faut lire chaque mot”


Absurdité ! Aberration ! Ineptie !

90% de ceux qui liront cet article ont arrêté d’apprendre à lire à la fin de leur école primaire considérant cette compétence comme acquise. On a tous le souvenir de ce professeur qui distribuait des bons points et des images si on avait bien lu…ou des punitions si on ne lisait pas de la bonne manière.

Sur les bancs de l’école, on apprend à déchiffrer les mots un par un, en plafonnant notre vitesse de lecture autour d’une standardisation académique. On l’appelle la méthode syllabique. Dans cet apprentissage chaque enfant apprend à déchiffrer les lettres, puis les combinaisons de lettres liées à des sons. Il déchiffre peu à peu les syllabes puis les mots dans leur ensemble. En résumé, cette méthode pousse à s’attarder sur chaque détail, un par un, sans aucune vision globale ce qui ralentit considérablement la lecture.

Lecture rapide enfant

Issa, 12 ans, lecteur rapide formé chez Trans-formations. Il lit 300 pages en 1 journée 🙂

Pourtant dans notre vie au quotidien, notre cerveau emmagasine plusieurs informations en même temps.


Si vous êtes à un feu rouge, vous serez capable de vérifier quand il passe au vert, de surveiller les voitures autour de vous tout en regardant la mamie qui passe sur le passage piéton… Comment est-ce possible ? Grâce à votre vision périphérique qui analyse le sens de la situation en excluant les détails inutiles et superflus. Vous n’allez par exemple pas vous attarder sur la couleur rouge du sac de la mamie, ou sur son chignon, car l’information principale est que : c’est un piéton et une personne âgée.

Il y a également plusieurs sacs rouges dans vos lectures qui n’apportent absolument rien au sens global de votre histoire. Diminuer les points de fixations sur des futilités vous permet de lire plus vite sans jamais diminuer votre compréhension.

💡En résumé, la lecture rapide offre des opportunités incroyables si on s’y intéresse réellement. La plupart de ses détracteurs ne le sont pas par bêtise, mais simplement par manque de connaissances.  En réalité, si on s’était arrêté à l’apparence des huîtres…nous n’aurions jamais pu y découvrir des perles.

En réalité, si on s’était arrêté à l’apparence des huîtres...nous n’aurions jamais pu y découvrir des perles. Cliquez pour tweeter

 

Découvrez le test de lecture rapide et évaluez votre vitesse de lecture !


Pour apprendre ou progresser en lecture rapide, il vous faut premièrement évaluer votre vitesse actuelle de lecture. Ce test vous permettra de connaître exactement le nombre de mots que vous êtes capable de lire par minute. C’est une information très utile pour jauger votre progression dans une, deux ou trois semaines.

Peu importe votre score final, le plus important est votre progression. Je dis souvent que chaque personne doit se comparer uniquement à ses versions antérieures en oubliant les autres.

Votre seul objectif doit être de devenir meilleur que vous ne l’êtes maintenant. Lancez-vous !

Test lecture rapide

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp

APPRENEZ À UTILISER VOTRE CERVEAU À SON PLEIN POTENTIEL AFIN D'AUGMENTER VOS CAPACITÉS INTELLECTUELLES

Testez gratuitement le programme Boosteur d’Excellence pendant 7 jours

Vos données personnelles sont protégées.
Steve expert et coach en lecture rapide

Steve, auteur de l'article

Steve est l’auteur du best-seller « Karma-Sutra ».
En tant qu’entraîneur de l’équipe nationale française de lecture rapide, son palmarès compte 3 médailles d’or d’affilées aux Championnats du Monde. Steve et sa formation « Boosteur d’Excellence » sont désormais les références mondiales dans l’apprentissage et la pratique de la lecture rapide.

A découvrir