lecture rapide efficacité

La lecture rapide, ça fonctionne ?

L’universitaire Malika Dessai (spécialiste en psychologie cognitive) à l’université Flame, s’est penché sur l’efficacité de la lecture rapide. Elle nous présente ici différents résultats d’études menées par les chercheurs Marcel Adam Just¹, Hiromitsu Miyata², Gordon Ernest Legge³.

Afin de rendre le résultat de cette étude accessible au plus grand nombre, nous avons traduit le texte en langue française.

Ce document vise à évaluer l’efficacité du concept de lecture rapide, tout en examinant les processus et techniques utilisés, le compromis vitesse-précision et l’application de ce processus dans différents domaines.

La lecture rapide en tant que compétence, prétend permettre à un individu de lire jusqu’à presque trois à dix fois la vitesse de lecture normale, sans perte de compréhension. Elle a suscité l’intérêt des éducateurs, des étudiants et d’autres personnes depuis qu’elle a été introduite par Evelyn Woods en 1959 (selon Marcel Adam Just et Patricia Carpenter, 1987). […]

Comprendre la lecture rapide


En tant que l’un des principaux partisans de l’utilisation de la lecture rapide, le programme d’Evelyn Wood qui a été développé proposait des instructions basées sur deux aspects de la lecture. Le premier était de donner à l’individu les moyens de faire moins de fixations et le second, d’utiliser les connaissances existantes pour mieux organiser le texte lu.

Le programme comprend des heures de pratique de la lecture rapide, des exercices de lecture, etc. Le programme teste également la compréhension du lecteur à des moments précis afin de s’assurer que la compréhension n’est pas perdue (selon Marcel Adam Just et Patricia Carpenter 4, 1987)

Afin de comprendre l’efficacité de cette compétence, les chercheurs Stevens et Orem (1963) ont passé en revue les principales caractéristiques associées à la lecture rapide. Le premier aspect est celui de la vitesse et de la compréhension. Ils ont constaté que les participants au programme utilisant la technique de lecture dynamique de Wood étaient initialement capables de lire 300 mots par minute.

lecture rapide compréhension

À la fin du programme, ils étaient capables de lire près de 1 000 mots par minute, mais les taux de lecture plus élevés montraient une compréhension uniquement lorsque le contenu de lecture était familier au lecteur.

Pourtant, les lecteurs ont également pu faire preuve d’une grande vitesse de lecture sur différents types de livres, une conclusion étayée par une étude de Yen (2012).

L’étude visait à déterminer s’il y avait un transfert de compétences d’un cours de lecture rapide vers d’autres types de textes. Les résultats ont montré que le groupe expérimental qui a reçu les deux types de textes a obtenu de meilleurs résultats que le groupe de contrôle. Les participants ont également été capables d’augmenter leur vitesse de lecture sans diminution de l’incompréhension, ce qui confirme cet aspect de la lecture rapide. […]

Le mécanisme des yeux dans la lecture rapide


Cependant, d’autres facteurs ont été cités comme ayant un effet sur la lecture rapide. Les saccades ou la fixation sont un aspect important pour évaluer l’efficacité de la lecture rapide. Comme la lecture implique des processus tels que la perception visuelle et l’activité motrice, les saccades et la fixation des yeux sont des facteurs qui déterminent l’efficacité de la lecture rapide.

Les saccades de contrôle agissent alors comme un facteur limitant la lecture rapide, ce qui est observé dans la littérature (Marcel Adam Just, Hiromitsu Miyata et Gordon Ernest Legge, 2007) qui compare la lecture basée sur les mouvements oculaires et la Présentation Visuelle en Série Rapide (RSVP). La RSVP, en tant que technique de lecture rapide, réduit donc le temps nécessaire pour passer d’une ORP (Point de Reconnaissance) à l’autre en faisant clignoter les mots individuellement dans l’espace visuel d’un individu.

Marcel Adam Just, Hiromitsu Miyata et Gordon Ernest Legge, (2007) examinent comment l’étendue visuelle crée un frein dans la perception des informations sensorielles qui, à son tour, affecte la vitesse de lecture. La disposition spatiale des lettres peut affecter la vitesse de lecture ainsi que les attributs physiques des lettres d’un mot.

L’étude a révélé qu’il existe effectivement une corrélation entre la vitesse de lecture et l’étendue visuelle, ce qui suggère qu’une modification de la taille de cette dernière devrait également influencer la vitesse de lecture. Même en manipulant l’espacement et la taille des caractères dans le matériel présenté, il semble y avoir une corrélation entre les variables.

En outre, Marcel Adam Just, Hiromitsu Miyata et Gordon Ernest Legge, (2007) suggèrent qu’un problème se produit au stade de l’encodage de la lecture elle-même. En cause, des limitations de la taille de l’étendue visuelle, ce qui entrave la vitesse de lecture.

Cependant, il existe des preuves qui indiquent que la lecture rapide peut être une compétence utile. Marcel Adam Just, Patricia Carpenter et Woolley (1982) ont utilisé la condition de “fenêtre mobile”, qui modélise le RSVP, sur 35 étudiants de premier cycle et l’ont comparée avec les conditions de fenêtre stationnaire et combinées.

L’étude a montré que les lecteurs peuvent lancer le processus de reconnaissance d’un mot dès qu’ils le rencontrent. […]

Cela suggère donc qu’il existe effectivement des méthodes pour augmenter la vitesse de lecture, dont l’efficacité peut dépendre de l’étendue visuelle, comme le RSVP. Les études qui se concentrent à la fois sur les saccades, la fixation et la compréhension présentent des points de vue divergents quant à l’efficacité de la lecture rapide. […]

Le niveau de compréhension d’un lecteur rapide


La lecture rapide dépend d’un certain nombre de facteurs. Elle dépend du niveau de compréhension des lecteurs rapides par rapport aux lecteurs normaux. Il peut y avoir un effet d’entraînement car la compréhension des textes familiers est plus élevée. La syntaxe de la langue peut également être un facteur sous-jacent (Marcel Adam Just, Hiromitsu Miyata et Gordon Ernest Legge, 2012).

De même, les études sur les mouvements oculaires explorent l’efficacité de la lecture rapide en permettant de comprendre la différence entre les mouvements des lecteurs normaux et des lecteurs rapides. […] La technologie moderne utilise la recherche sur les portées visuelles et les réponses rapides pour réduire le temps nécessaire pour passer d’un mot à l’autre.  […]

Credits Jenna Brandon

Il ressort également que la pratique est donc un aspect important pour que la vitesse de lecture soit efficace.

D’ailleurs, j’ai consacré tout un module sur la lecture rapide dans sa formation Boosteur d’Excellence dans laquelle je vous apprends les techniques les plus récentes pour une efficacité optimale. […]

Intégralité de l’étude en anglais :  https://www.academia.edu/34077204/Speed_Reading

 


Références

¹ Just : Marcel Adam Just est professeur de neurosciences cognitives à Carnegie Mellon et directeur de son centre d’imagerie cérébrale cognitive. Il est également chercheur et contributeur scientifique dans un large éventail de domaines des neurosciences.

²  Miyata : Hiromitsu Miyata est Professeur et chercheur. Il a fait de nombreuses études notamment l’étude sur la pleine conscience et la transformation du processus de traitement de l’information. Il est également l’auteur de l’étude sur la forme de représentationnelle et la fonction des informations inconscientes utilisées dans la résolution des problèmes. 

³ Legge : Gordon Legge est professeur distingué à l’Université McKnight. Ancien président du Département de psychologie de l’Université du Minnesota. Directeur du Minnesota Laboratory for Low-Vision Research.

Carpenter : Patricia Carpenter est professeur de psychologie Lee et Marge Gregg à l’Université Carnegie Mellon. Ses recherches portent sur l’organisation des systèmes cognitifs dans la pensée immédiate & les processus qui sous-tendent la résolution de problèmes et la compréhension des phrases.

 

Testez votre vitesse de lecture

APPRENEZ À UTILISER VOTRE CERVEAU À SON PLEIN POTENTIEL AFIN D'AUGMENTER VOS CAPACITÉS INTELLECTUELLES

Testez gratuitement le programme Boosteur d’Excellence pendant 7 jours

Vos données personnelles sont protégées.

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Steve expert et coach en lecture rapide

Steve, auteur de l'article

Steve est l’auteur du best-seller « Karma-Sutra ».
En tant qu’entraîneur de l’équipe nationale française de lecture rapide, son palmarès compte 3 médailles d’or d’affilée aux Championnats du Monde. Steve et sa formation « Boosteur d’Excellence » sont désormais les références mondiales dans l’apprentissage et la pratique de la lecture rapide.

Championnat du Monde de lecture rapide et Mindmapping 2021

Championnats du monde de lecture rapide 2021

C’est parti pour les Championnats du Monde 2021 de Lecture rapide & Mindmapping ! Les SAMEDI 29 et DIMANCHE 30 MAI 2021 venez vous challenger en participant à cette compétition inédite. Envie d’être préparé aux championnats et mentoré en personne par Steve ? C’est possible, on vous en dit plus dans cet article ! En savoir plus…

Lire la suite »

APPRENEZ À UTILISER VOTRE CERVEAU À SON PLEIN POTENTIEL AFIN D'AUGMENTER VOS CAPACITÉS INTELLECTUELLES

Testez gratuitement le programme Boosteur d’Excellence pendant 7 jours

Vos données personnelles sont protégées.