mémoire

3 conseils pour améliorer sa mémoire ?

On dit qu’on ne peut pas apprendre à un vieux singe à faire la grimace, mais lorsqu’il s’agit du cerveau et de la mémoire, les scientifiques ont découvert que ce vieil adage n’est tout simplement pas vrai. Le cerveau humain a une étonnante capacité d’adaptation et de changement, même à un âge avancé. Cette capacité est connue sous le nom de neuroplasticité. Avec la bonne stimulation, votre cerveau peut former de nouvelles voies neuronales, modifier les connexions existantes, s’adapter et réagir de manière toujours différente !

S’il vous est déjà arrivé d’oublier où vous aviez laissé vos clés ou de rater des informations lors d’examens importants, vous avez probablement souhaité que votre mémoire soit un peu meilleure.

Heureusement, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour améliorer votre mémoire !

Réponses dans cet article !

1) Apprenez quelque chose de nouveau

new mémoire

La force de la mémoire est comme la force musculaire. Plus vous l’utilisez, plus elle devient forte. Mais vous ne pouvez pas soulever le même poids tous les jours et espérer devenir plus fort. Vous devez constamment mettre votre cerveau au défi. L’apprentissage d’une nouvelle compétence est un excellent moyen de renforcer la capacité de mémoire de votre cerveau.

Vous pouvez choisir parmi de nombreuses activités, mais le plus important est de trouver quelque chose qui vous oblige à sortir de votre zone de confort et qui requiert toute votre attention.

Voici quelques exemples :

  • apprendre un nouvel instrument
  • faire de la poterie
  • jouer à des jeux d’esprit, comme le Sudoku ou les échecs apprendre un nouveau type de danse, comme le tango apprendre une nouvelle langue

Une étude de 2007  nommée « Le bilinguisme comme protection contre l’apparition des symptômes de la démence » et menée par Ellen Bialystok, Fergus IM Craik et Morris Freedman a montré que le fait de parler plus d’une langue peut retarder l’apparition de problèmes de mémoire chez les personnes atteintes de démence. Cette étude a examiné l’effet du bilinguisme tout au long de la vie sur le maintien du fonctionnement cognitif et le retardement de l’apparition des symptômes de la démence dans la vieillesse.

L’échantillon a été sélectionné à partir des dossiers de 228 patients référés à une clinique de la mémoire pour des plaintes cognitives. L’échantillon final était composé de 184 patients diagnostiqués avec une démence, dont 51% étaient bilingues. Les bilingues ont présenté des symptômes de démence 4 ans plus tard que les monolingues, toutes les autres mesures étant équivalentes. En outre, le taux de déclin des scores du mini-examen de l’état mental (MMSE) au cours des 4 années suivant le diagnostic était le même pour un sous-ensemble de patients des deux groupes, ce qui suggère un déplacement de l’âge de début de la maladie sans changement du taux de progression.

La technique du Palais de la mémoire

 

mémoire palais

 

Le Palais de la mémoire est une autre technique de mémorisation. Elle consiste à créer de toutes pièces une « mémoire artificielle » en utilisant un lieu connu, dans lequel on aura disposé des informations. Plus précisément, cela consiste à déposer des « mots » dans des endroits que l’on connaît pour les retrouver plus facilement. Cette méthode permet de se souvenir d’une information de n’importe quelle manière. Nous ne sommes plus obligés de reconstruire tout un raisonnement pour se souvenir d’un item.Comment créer un palais de la mémoire ?

Étape 1 : Pour votre premier palais de la mémoire, essayez de choisir un endroit que vous connaissez bien, comme votre maison ou votre bureau.

Étape 2 : Planifiez tout le parcours – par exemple : la porte d’entrée, le meuble à chaussures, la salle de bain, la cuisine, le salon, etc. Certaines personnes trouvent que le sens des aiguilles d’une montre est utile, mais ce n’est pas nécessaire. Vous finirez par avoir de nombreux palais de la mémoire. Vous pourrez également réviser le palais de la mémoire après l’avoir testé plusieurs fois, alors ne vous inquiétez pas s’il n’est pas parfait du premier coup.

Étape 3 : Prenez maintenant une liste de ce que vous voulez mémoriser. Une liste de courses de 20 articles est un bon point de départ : carottes, pain, lait, thé, avoine, pommes, etc.

Étape 4 : Prenez un ou deux articles à la fois; et placez une image mentale de ceux-ci dans chaque locus de votre palais de la mémoire. Essayez d’exagérer les images des objets et faites-les interagir avec l’emplacement. Par exemple, si le premier élément est « carottes » et que le premier lieu de votre palais de la mémoire est la porte d’entrée; imaginez des carottes géantes ouvrant votre porte d’entrée.

Étape 5 : Faites vivre les images mnémoniques par vos sens. L’exagération des images et l’humour peuvent vous aider à optimiser votre mémoire.

Pour plus d’instructions sur la façon de créer des palais de la mémoire, regardez le discours TED X de Joshua Foer, champion américain de la mémoire 2006.

La technique innovante du chunking

mémoire

Le « chunking » est un moyen mnémotechnique qui consiste à décomposer les informations en « morceaux » pour améliorer sa mémoire. Les numéros de téléphone et les numéros de sécurité sociale sont deux exemples courants de découpage en morceaux. La plupart des gens divisent ces deux longs numéros en trois sections.

Le chunking permet au cerveau de mémoriser plus d’informations que d’habitude. Selon le psychologue George A. Miller, la capacité moyenne de la mémoire à court terme est d’environ sept éléments; plus ou moins deux, selon la personne. Miller a également suggéré que la capacité de la mémoire verbale à court terme; est déterminée par le nombre de morceaux stockés en mémoire.

Le chunking est utile pour mémoriser des éléments aléatoires, comme un mot de passe. Par exemple, il serait assez difficile d’essayer de mémoriser P3850tf21. Mais si vous le décomposez : P38-50-tf21, cela devient beaucoup plus facile.

Alors pourquoi le chunking permet-il de stocker plus d’éléments dans le cerveau ? Une étude menée en 2021 et nommée « Le chiffre magique 7 » suggère que le découpage en morceaux; pourrait être une fonction de la mémoire à long terme. Par conséquent, le chunking permet aux gens de puiser dans leur fonction de mémoire à long terme; pour étendre la capacité de leur mémoire à court terme.

En somme, il y a de multiples moyens de renforcer la mémoire, en particulier avec la lecture rapide ! Rien de plus efficace pour avoir une mémoire à faire pâlir un éléphant !

Vous voulez essayer ? Allons y ! –

Tout se passe ici

Lecture rapide test

APPRENEZ À UTILISER VOTRE CERVEAU À SON PLEIN POTENTIEL AFIN D'AUGMENTER VOS CAPACITÉS INTELLECTUELLES

Testez gratuitement le programme Boosteur d’Excellence pendant 7 jours

Vos données personnelles sont protégées.

Partagez cet article

Steve expert et coach en lecture rapide

Steve, auteur de l'article

Steve est l’auteur du best-seller « Karma-Sutra ».
En tant qu’entraîneur de l’équipe nationale française de lecture rapide, son palmarès compte 3 médailles d’or d’affilée aux Championnats du Monde. Steve et sa formation « Boosteur d’Excellence » sont désormais les références mondiales dans l’apprentissage et la pratique de la lecture rapide.

APPRENEZ À UTILISER VOTRE CERVEAU À SON PLEIN POTENTIEL AFIN D'AUGMENTER VOS CAPACITÉS INTELLECTUELLES

steve-regard-haut lecture rapide

Testez gratuitement le programme Boosteur d’Excellence pendant 7 jours

Vos données personnelles sont protégées.